Comment bien acheter ses vêtements en friperie | Révélez Votre Image

Comment bien acheter ses vêtements en friperie

friperie, acheter en friperie

Ces derniers temps, j’ai eu besoin de remplacer certaines pièces de ma garde-robe. Mais je n’ai plus envie de donner mon argent à une entreprise de fast fashion. Et je n’ai pas non plus le budget pour acheter des vêtements de marque éthique…

Comment faire ?

Vive les vêtements de seconde main ! Les friperies sont le lieu idéal pour trouver son bonheur ! A condition de savoir s’y prendre pour éviter de revenir soit les mains vides, soit les mains pleines de mauvais achats !

J’ai eu envie de partager avec vous ce que j’ai retenu de mes virées shopping en friperie. Voici un petit tour d’horizon des bonnes habitudes à prendre pour trouver votre bonheur en seconde main.

 

1 – Avoir un objectif précis

En friperie on trouve de tout, souvent en grande quantité, dans toutes les tailles, tous les coloris etc. Si on y va sans objectif précis, on risque de passer beaucoup de temps à éplucher tous les portants, regarder toutes les étiquettes pour deviner la taille, etc. Il n’y a pas de problème avec ça, mais je sais que cela peut en rebuter certaines.

Si vous savez exactement ce que vous êtes venue chercher, vous gagnez en efficacité !

Ayez une idée assez spécifique de la pièce à trouver. L’idéal étant de savoir quel type de pièce (pantalon, jupe, robe…) et quelle couleur.

Généralement en boutique, les vêtements sont regroupés par type de pièce. Il vous suffit donc de vous diriger vers le portant des pièces que vous cherchez et de ne vous arrêter que sur celles qui sont de la couleur qui vous intéresse.

C’est particulièrement important pour les hauts qui sont souvent les pièces les plus nombreuses. Si on filtre avec la couleur on va déjà plus vite au but !

Par exemple, dernièrement je suis allée en friperie avec deux objectifs :

  • Trouver 2 jeans bruts : un bootcut et un slim
  • Trouver des hauts, de préférence manche courte, blanc ou corail

Je suis donc allée directement voir le portant des pantalons, je les ai passés en revue et je ne m’arrêtais que sur les jeans bruts.

Idem pour les hauts, je ne regardais que les hauts blancs et corails.

Je ne me suis pas arrêtée sur les robes et les vestes, je n’ai pas regardé les hauts à motifs ou de couleurs autre que corail.

Quand on sait ce qui nous va vraiment et qu’on a identifié sa tenue uniforme, c’est beaucoup plus facile de cibler exactement ce qu’on cherche en friperie.

Bien évidemment, on peut aussi y aller sans but précis, pour flâner et se faire surprendre par une pièce inattendue, mais cela fera l’objet d’un autre article…

 

acheter en friperie

Avec un objectif précis en tête, on s’éparpille moins

 

2 – Garder son niveau d’exigence

En friperie, les vêtements sont particulièrement peu chers. Il est tentant de prendre beaucoup de pièces en se disant que de toute façon, comme c’est pas cher, c’est pas grave…

Mais quand on a un objectif de se constituer une garde-robe capsule, l’idée est justement de choisir ses pièces avec le plus grand soin.

Il n’est pas question de faire entrer dans sa penderie des vêtements qu’on n’est pas sûre de porter.

Donc, on a le même niveau d’exigence que si les fringues étaient neuves et payées plein pot !

 

La qualité

On choisit des pièces dans des matières de bonne qualité. Par exemple pour mes jeans, si je sentais que la toile était trop fine ou trop stretch, je ne passais même pas à l’essayage.

Idem pour les hauts, j’en ai essayé un qui s’est révélé transparent, même à 3 euros je sais que je ne le porterai pas, donc non !

En friperie, on a l’occasion de trouver des pièces de qualité à petit prix, autant en profiter ! Regardez les matières, les finitions etc. Regardez les étiquettes pour avoir une idée de la marque. Bref soyez attentive à tous les indices de bonne facture.

 

Bon état

Il faut être particulièrement attentive à l’état des vêtements essayés en friperie. S’ils sont là c’est peut-être à cause d’un petit trou ou d’un petit défaut pas visible immédiatement.

Je me rappelle d’une chemise à carreaux que j’avais achetée en friperie, et qui avait plein de petites taches blanches sur les manches. Au final cela ne me dérange pas et je la porte très régulièrement malgré tout. Mais j’ai eu d’autres déconvenues et les vêtements sont malheureusement repartis dans la pile « à donner » à peine achetés…

Donc, on prend bien le temps d’examiner le vêtement sous toutes les coutures, et si on détecte un défaut, on se demande si celui-ci est rédhibitoire pour nous ou pas.

Les pièces boulochées, déformées, aux couleurs passées, etc. on oublie.

 

L’allure

Encore une fois, ce n’est pas parce que c’est pas cher qu’on prend le premier vêtement qui nous va à peu près !

On reste exigeante sur la coupe et le tomber du vêtement sur nous ! On va être amenée à le porter très régulièrement il est donc important qu’il nous mette en valeur !

 

La versatilité

Une pièce versatile c’est un vêtement qui va vous permettre de composer plusieurs tenues.

Comme je vous l’indiquais dans cet article, quand vous achetez un vêtement, vous n’achetez pas une pièce isolée, mais une tenue ! Imaginez toujours au moins deux, voire trois tenues que vous pourrez constituer avec votre nouvel achat et ce que vous possédez déjà dans votre dressing.

 

acheter en friperie

Veiller à la qualité et au bon état des pièces que vous choisissez en friperie

 

3 – Attention aux fausse bonnes affaires

Il y a quelques écueil à éviter quand on achète en friperie. Je suis tombée dedans plusieurs fois, maintenant je fais un peu plus attention !

 

Choisir en fonction du prix

Attention à ce petit piège… Dans certaines friperies (dans la mienne c’est comme cela) il y a certains vêtements qui sont un peu plus chers que d’autres (sans qu’on sache vraiment pourquoi…).

Par exemple, lorsque j’ai acheté mes jeans, il y avait des promos sur certains pantalons : on en pouvait en avoir 2 pour 5 euros. Et le jean que j’ai acheté était hors promo… à 13 euros !

Cela aurait été tentant de prendre 2 pantalons au lieu d’un seul pour 3 fois moins cher ! Mais aucun des pantalons en promo n’atteignait le niveau d’exigence requis.

J’ai donc choisi de dépenser un peu plus, pour avoir une seule pièce qui me plait vraiment. J’ai privilégié la qualité à la quantité, quitte à payer plus cher. Et je n’ai aucun regret : le jean que j’ai choisi finalement remplissait tous les critères ! Et depuis son achat, je l’ai déjà porté plusieurs fois avec grand plaisir.

 

Craquer sur une pièce de grande marque ou de créateur

Récemment, je suis tombée sur deux pièces assez sympa : un tee shirt Karl Lagerfield dans un jersey de lin génial à porter, et un chemiser Jean-Paul Gauthier très original pile poil à ma taille.

Mais je ne les ai pas pris ! Pourquoi ?

Parce que je savais que je n’allais pas les porter… Le tee-shirt avait un col tunisien et je sais que ce n’est pas ce que je préfère, et le chemisier avait un jabot assez important qui ne me ressemble pas du tout…

Ces deux pièces ne sont de toute évidence pas pour moi… Et pourtant, j’ai hésité ! Je suis faible aux sirènes du luxe !

Mais au delà du fait que je n’avais aucune garantie que ce n’étaient pas des contrefaçons, ces pièces aussi belles soient-elles auraient pris la poussière chez moi. J’ai donc écouté la voix de la raison et je les ai sagement reposées sur le portant.

 

acheter en friperie

Attention aux sirènes du luxe ! Les vestes Chanel ne vous plaisent pas ? N’achetez pas !

 

4 – Être prête à revenir les mains vides

Oui je sais, c’est difficile.

On peut passer beaucoup de temps dans une friperie. A scruter tous les portants, à chercher les étiquettes pour savoir si c’est sa taille ou pas, à faire les essayages… Ça peut être long et fatigant.

On a très envie que ce temps et cette énergie ne soient pas dépensés en vain. Revenir les mains vides c’est la loose… D’autant que les vêtements sont vraiment pas chers, autant en prendre un ou deux pour se dire qu’on n’est pas venue pour rien !

Mais je vous rappelle que l’objectif n’est pas d’acheter à tout prix ! L’objectif est de choisir avec soin les vêtements qui vont intégrer votre dressing pour éviter le « j’ai rien à me mettre » devant une penderie pleine…

Donc on prend son courage à deux mains et même si on passé 1h30 dans la boutique et que rien ne va, on sort les mains vides ! Et on va se payer un thé, un café, une bière, une glace, une crêpe, ou n’importe quoi d’autre de réconfortant pour se consoler.

Lors de mon passage dans cette friperie, je n’ai pas trouvé de hauts qui me conviennent, ni de slim. Je suis donc repartie uniquement avec un jean bootcut… Mais que je kiffe vraiment !

 

5 – Bien choisir sa friperie

De mon point de vue, toutes les friperies ne sont pas équivalentes… Comme pour les boutiques de prêt à porter, chaque friperie aura sa « spécialité ».

 

Les solidaires

Il existe certaines friperies qui revendent uniquement des vêtements issus de dons et à but non lucratif (type Emmaüs, Ressourcerie…). On y trouve beaucoup de vêtements de fast fashion encore moins chers qu’en boutique. Mais on peut aussi dégoter quelques pièces intéressantes.

Allez-y pour y trouver des basiques (jeans, tee-shirts) et éventuellement tomber sur une bonne affaire (manteau, veste). Si vous êtes adepte de la transformation de vêtements, c’est là qu’il faut aller car les prix sont vraiment tout petits.

 

Les vintages

Il existe aussi des friperies qui sous prétexte que c’est « vintage » vous revendent des vêtements usés à des prix affolants ! Attention donc à bien choisir vos pièces.

Mais on peut aussi trouver des pépites car le gérant choisit avec soin les pièces qu’il revend (ce qui explique aussi les prix un peu plus élevés).

Et dans certains cas, les vêtements sont même lavés avant d’être mis en vente ! Ô joie d’entrer dans une boutique qui ne sent pas le vieux vêtement !

Vous pouvez y aller pour trouver des pièces qui sortent de l’ordinaire et avec une touche vraiment « vintage ».

Si vous avez un style rétro, ce type de boutique fera votre bonheur. Mais même avec un style plus contemporain, vous pouvez trouver des pépites qui vont réhausser votre look.

Regardez en particulier les accessoires : sacs à main et bijoux, mais aussi les robes et les jupes. Et dans certaines vous pouvez même trouver des chaussures.

 

Les « grossistes »

Il existe également des friperies qui achètent des invendus chez des marques de fast fashion et qui les revendent à prix très bas, voire au kilo (les boutiques kiloshop par exemple).

Tout est une question de choix et de convictions personnelles. Personnellement, je suis un peu mitigée sur ces enseignes qui rachètent les invendus de Zara ou H&M… Cela me fait un peu mal que mon argent aille au final dans les poches de Zara, H&M et compagnie.

Malgré tout, une partie des vêtements vendus sont aussi issus d’autres filières et on y trouve aussi des pièces qui sortent du lot.

C’est un peu le compromis entre la friperie solidaire et la vintage. Le choix y est aussi plus vaste.

On y trouve un peu de tout.

 

acheter en friperie

On n’oublie pas de laver ses vêtements avant de les porter !

 

6 – Faire une place aux nouveaux venus

Évidemment, on lave ses vêtements avant de les porter ! Comme pour les vêtements neufs d’ailleurs…

Si vous avez opté pour un vêtement à reprendre (ourlet, ajustement, customisation…), faites la reprise le plus rapidement possible.

Et ensuite, on trouve des copains de jeu pour le nouveau venu, on se compose de chouettes tenues et on profite !

Personnellement, je kiffe mon nouveau jean ! Je ne me souviens pas avoir autant apprécié de nouveaux achats quand j’étais accro au shopping !

Et vous, est-ce que vous êtes adepte des vêtements de seconde main ? Quels sont vos trucs pour trouver votre bonheur en friperie ?

Si vous avez des conseils ou des remarques, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Laisser un commentaire 0 commentaires