Soldes : les 5 questions à se poser avant d'acheter | Révélez Votre Image
3

Soldes : les 5 questions à se poser avant d’acheter

les questions à se poser en shopping

Deux fois par an, elles reviennent ! Ce qui est assez impressionnant, c’est que malgré les ventes privées, les promos régulières, etc. Les soldes restent un moment à part dans le cycle de consommation.

C’est l’occasion pour les boutiques de faire de la place dans les stocks pour accueillir les nouveautés. Elles en profitent pour tout présenter en vrac et pratiquer des prix parfois très attractifs avec des réductions assez hallucinantes. De quoi perturber nos repères et nous pousser à dépenser plus que prévu.

Tout ceci m’inspire tout un tas de réflexions sur la société de consommation… mais ce n’est pas l’objet de cet article.

J’avais plutôt envie de vous aider à prendre un peu de recul face à cette débauche de produits pas chers.

Pour éviter de vous retrouver avec une énième robe à fleurs que vous ne mettrez jamais, ou bien un petit haut trop sympa mais qui ne va avec rien… Voici 5 questions à se poser avant d’acheter. Et pour certaines, vous pouvez aussi vous les poser en dehors des soldes. Et pas uniquement pour des achats liés à la mode, mais aussi à la déco, aux loisirs etc.

 

1 – Est-ce que j’en ai vraiment besoin ?

Pendant les soldes, on a un peu tendance à oublier le principal, à savoir pourquoi on achète.

On a malheureusement souvent tendance à acheter en solde « parce que c’est pas cher ». Oui, mais est-ce que j’en ai besoin ? Quelle fonction cet objet ou ce vêtement va remplir dans ma vie, dans mon style ?

Pour faire les soldes sereinement, il faut un peu de préparation et être bien au clair avec vos objectifs. Vous pouvez relire cet article pour retrouver les conseils pour faire les soldes sereinement. Ou celui-ci pour un shopping réussi.

 

question soldes

 

Il est bien évident que les soldes sont aussi le moment de laisser libre court à des coups de cœur. On peut acheter des choses dont on n’a pas besoin, juste pour le plaisir.

Mais il faut tout de même faire attention aux excès. Si vous avez déjà 25 paires de bottes une 26ème n’est peut être pas indispensable.

Votre porte monnaie n’est pas extensible à l’infini, pensez à prioriser vos achats.

Si la réponse à la question c’est « non je n’en ai pas besoin, mais j’en ai envie », lisez la suite de l’article pour valider ou non votre achat.

 

2 – Est-ce que je l’aurais regardé s’il n’était pas en promo ? Est-ce qu’il me plait vraiment ?

C’est pas cher, j’ai pas envie de rentrer les mains vides… Et hop j’achète ce pantalon original mais pas vraiment mon style.

C’est la robe de mes rêves, mais elle rendait mieux dans mes rêves… Tant pis je l’achète quand même parce que… ben c’est presque la robe de mes rêves !

Ce top serait parfait s’il était un poil plus long, plus rose, moins pailleté… Mais c’est en solde alors je le prend !

 

Une armoire pleine de « bof »

Bon, trêve de plaisanteries ! Vous n’en avez pas marre d’acheter des vêtements qui ne vous plaisent qu’à moitié ? Sous prétexte que c’est pas cher, on remplit son panier de trucs bof.

C’est quoi l’intérêt ? Avoir une penderie remplie de trucs moyens (mais pas chers !).

Quand j’étais plus jeune j’avais un peu ce raisonnement : j’ai X euros que je peux dépenser en vêtements, je vais en acheter un maximum, donc je prend des trucs moyens et pas chers pour en avoir pour mon argent. Et devinez quoi ? Ces vêtements finissaient soit au fond du placard, soit je les portais mais me sentais moche dedans…

J’ai mis du temps à comprendre que j’aurais bien mieux fait de dépenser mon budget dans une seule belle pièce qui me plaisait vraiment et que j’aurais eu plaisir à porter souvent. Et en plus j’aurais eu plus de style avec cette belle pièce que dans mes vêtements bof !

 

question soldes

 

L’illusion de la « bonne affaire »

C’est souvent une erreur que l’on fait pendant les soldes : on achète parce que c’est pas cher. Avec une même somme d’argent on peut en avoir plus. Le piège, c’est qu’on est plus satisfait d’avoir fait « une bonne affaire » que par la pièce en question. Mais, est-ce que « faire une bonne affaire » est si important ?

Pourquoi chercher à en en avoir plus, quand on peut avoir moins mais mieux ?

Avant d’acheter une nouvelle pièce, posez-vous vraiment la question : est-ce qu’elle me plait ? Posez-vous cette question à différents niveaux :

  • la couleur
  • la matière
  • la coupe
  • le style
  • le confort
  • comment cela rend une fois porté

S’il n’y avait pas eu l’étiquette -50% dessus est-ce que je l’aurais seulement regardée ?

Est-ce que j’achète un vêtement ou bien je recherche le sentiment d’avoir « fait une bonne affaire » ?

 

3 – Est-ce que je peux imaginer au moins 3 façons de le porter avec ce que j’ai déjà dans mon dressing ?

« Ce petit haut est vraiment trop mignon », « Ho mon dieu regarde comme cette jupe est magnifique », « J’adore la couleur de cette veste »…

Vous aussi vous avez certainement déjà prononcé une de ces phrases ou leur équivalent. C’est vrai que c’est facile de craquer sur une pièce trop jolie (et pas chère), mais c’est quand même mieux de pouvoir la porter, non ?

 

Penser à une tenue complète

Le soucis quand on achète des pièces isolées, c’est qu’on se retrouve avec un dressing disparate où rien ne va avec rien. On a une multitude de jupes magnifiques et de petits hauts trop mignons mais les coupes et les couleurs ne vont pas ensemble. Et chaque matin, on se tourne invariablement vers un jean et un tee shirt et on se trouve trop banale au quotidien.

Le remède : ne pas acheter de pièce isolée ! On n’achète pas un vêtement, on achète une tenue !

Pour ne pas faire cramer la carte bleue, on n’est pas obligée d’acheter une tenue complète à chaque fois. Il suffit d’imaginer (objectivement et honnêtement) plusieurs tenues que vous pourriez  constituer avec la pièce que vous envisagez d’acheter et ce que vous avez déjà dans vos placards.

 

question soldes

 

Une tenue réaliste

Je précise « objectivement » et « honnêtement » parce qu’il serait facile de se voiler la face :

  • se dire que ce top va aller avec votre fameux pantalon qui ne va avec rien
  • imaginer une tenue avec une pièce que vous n’aimez pas, juste pour justifier un nouvel achat
  • penser à une tenue pour une occasion qui n’arrivera jamais (recevoir un césar, diner avec la reine d’Angleterre…)

 

De la tête aux pieds, dessus et dessous !

Quand vous imaginez la tenue, pensez à TOUTE la tenue : y compris les sous vêtements, les chaussures, les accessoires…

Vous le voyez ce chemisier blanc super mignon que vous ne portez jamais parce qu’il est transparent et que vous n’avez pas le soutien gorge approprié ? Et si plutôt que d’acheter une énième pièce importable, vous consacriez un peu de budget à rendre portables celles que vous avez déjà ?

Une fois rentrée chez vous, vous faites les essayages pour valider les idées de tenue que vous avez eues. Et si ça ne convient pas : retour en boutique ! Inutile de garder un vêtement que vous ne porterez pas !

 

4 – Est-ce que je peux le porter dès ce soir ?

Une très grosse erreur que l’on peut commettre pendant les soldes, c’est d’acheter un vêtement pour « quand j’aurai perdu 3 kilos ».

Exprimé comme ça j’imagine que vous la voyez venir la fausse bonne idée. Mais une fois en boutique on perd facilement la tête. On sait qu’on a ce projet de régime, cette petite robe est vraiment trop jolie et c’est la dernière dans ma taille de dans 6 mois.

Autre variante : j’achète cette robe pour quand j’irai m’installer au soleil

 

Rester dans la réalité et le moment présent

Dans 6 mois, cette robe ne vous plaira sans doute plus tant que ça. Pour peu que ce soit une pièce un peu tendance, elle sera démodée et vous n’aurez plus envie de la porter.

De plus, vous allez peut être effectivement perdre du poids, mais comment tombera la robe sur votre corps moins 3 kilos ? Est-ce que c’est vraiment 3 kilos que vous devez perdre pour rentrer dans cette robe ? Vous avez peut être été un peu optimiste et pour être tout à fait à l’aise il faudrait plutôt en perdre 10 pour bien la porter ? Est-ce que cela en vaut vraiment la peine ?

Vous n’allez pas faire un régime plus draconien pour rentrer dans une robe !

Et surtout, le plus important : est-ce que vous avez de quoi vous habiller dès aujourd’hui ? Avec votre corps et votre vie présents. Vous pouvez sublimer le corps que vous avez aujourd’hui avec des vêtements à votre taille !

 

question soldes

 

Une envie passagère

Plutôt que d’encombrer votre armoire avec une robe que vous ne pouvez pas porter. Qui va vous encombrer, vous rappeler en permanence que vous voulez perdre du poids (ou déménager)… Mettez du positif dans vos placards avec des vêtements qui vous vont, que vous pouvez porter régulièrement et dans lesquels vous vous sentez belle dès aujourd’hui !

Alors on garde la tête froide. Cette petite robe trop jolie, un poil trop petite ne sera plus en rayon demain sans doute. Vous allez sûrement regretter de ne pas l’acheter. Mais très franchement, votre regret va durer combien de temps ? 1 heure, 1 jour, 2 jours maximum.

Respirez un grand coup et reportez votre attention sur des vêtements à votre taille.

 

5 – Est-ce qu’il est en bon état ?

Souvent pendant les soldes, on trouve des articles un peu abimés : quelques bouloches, un petit trou, une trace de maquillage, un bouton qui pendouille voire manquant… Et bien souvent le prix riquiqui réussit à nous convaincre que c’est pas bien grave, et on le prend quand même !

On se dit qu’on va réparer, laver le vêtement et il sera comme neuf.

Pourquoi pas, mais en êtes-vous si sûre ?

 

Une tâche ?

Une trace de maquillage, selon le tissu sur lequel elle se trouve, partira plus ou moins facilement au lavage. Et selon que c’est une trace de fond de teint ou de rouge à lèvre, le lavage sera plus ou moins facile. Vous pouvez prendre le risque… ou pas.

En revanche si le vêtement présente une tâche dont l’origine est totalement inconnue, inutile d’insister. Vous risquez soit :

  • de ne pas réussir à faire partir la tâche
  • abimer le vêtement en essayant diverses techniques de nettoyage
  • dépenser plus cher en pressing qu’en achat (pour un résultat non garanti)

Évidemment, vous risquez aussi de réussir à faire partir la tâche du premier coup sans abimer le tissus. Mais personnellement, je ne prendrais pas le risque.

 

question soldes

 

Des trous, des bouloches ?

Pour les traces d’usure telles que des bouloches ou des trous… Passez votre chemin. Sauf si vous êtes dans un magasin de seconde main et êtes habituée à retoucher, et rénover vos vêtements.

Mais sinon, il y a de fortes chances pour qu’une fois rentrée à la maison vous ne portiez la pièce en question qu’une fois ou deux (l’attrait de la nouveauté). Et puis vous allez prendre conscience de son aspect peu présentable et il va finir en boule au fond du placard…

Un vêtement neuf déjà bouloché ne va pas s’arranger avec le temps. Pensez à votre allure, vous méritez mieux que ça !

 

Une couture à refaire ?

Idem pour les problèmes qui requièrent un peu de couture : les boutons qui manquent ou qui pendouillent, un ourlet un peu défait, une couture qui a lâché. Si vous êtes couturière, vous savez que vous le ferez en deux temps trois mouvements.

Mais si la dernière fois que vous avez croisé une aiguille c’était lors d’une prise de sang… Il y a fort à parier que vous ne ferez pas la petite réparation voulue. Le vêtement va finir ses jours au fond du panier « à réparer ». Jamais porté, vous allez finir par le donner.

Et si vous économisiez de l’argent et de l’énergie en ne l’achetant pas !

 

Gardez en tête ces questions pour votre prochaine virée shopping. Vous éviterez de remplir votre penderie de coups de cœur jamais portés !

N’hésitez pas à me dire en commentaire les questions que vous vous posez quand vous faites du shopping pour éviter de craquer inutilement !

Laisser un commentaire 3 commentaires