Faire le tri dans sa penderie 2/3 : Comment procéder ? | Révélez Votre Image

Faire le tri dans sa penderie 2/3 : Comment procéder ?

Par quel bout attaquer le tri de son dressing ? Cela peut être un peu décourageant s’il y en a de partout…

Mais pas de panique, avec de la méthode, un peu de temps et d’huile de coude, c’est à la portée de tout le monde !

En général un tri de penderie c’est du temps et de l’énergie. Choisissez donc un jour où vous êtes en forme et où vous avez du temps devant vous. Assurez-vous d’avoir de quoi manger et de quoi boire à portée de main pour reprendre des forces. Mettez de la musique pour être dans une bonne ambiance, et c’est parti !

 

Étape 1 : Procéder par catégories

Pour commencer, il y a deux cas de figure possibles : soit tous vos vêtements sont regroupés au même endroit (dans une armoire dans votre chambre par exemple), soit ils sont éparpillés un peu partout dans votre logement (un peu dans le placard de l’entrée, beaucoup dans votre dressing, encore un peu dans une commode dans la chambre, et en y repensant, il y a aussi quelques petites affaires qui squattent l’armoire de vos enfants, sans oublier les chaussures dans la chambre d’amis, les sacs sous le lit, les valises au dessus de l’armoire…).

 

Photo : Ikéa

 

Dans les deux cas, pour ne pas se décourager, il faut y aller par étape et avec méthode. Si la quantité de vêtements à trier est vraiment très importante et que vous sentez bien qu’il ne sera pas possible d’en venir à bout en une seule journée, je vous conseille de procéder par catégories : triez séparément les hauts, puis les pulls, puis les pantalons etc.

Et même si le tri est faisable dans la journée, il sera plus efficace si vous le faites par catégories. Si vous rangez séparément les vêtements en fonction de la saison, je vous conseille également de procéder par catégorie (tous les hauts, puis tous les bas etc.) toutes saisons confondues.

Si vous souhaitez malgré tout conserver votre séparation par saison, alors je vous encourage à commencer par les vêtements de la saison en cours. Ainsi vous verrez plus vite le bénéfice de votre tri (un dressing aéré, bien rangé, des tenues faciles à composer au quotidien, etc.) et vous serez plus enthousiaste pour vous attaquer au tri des vêtements hors saison. A contrario, si vous faites le tri des vêtements d’hiver en été, vous ne bénéficierez pas tout de suite de votre tri et vous n’aurez peut-être pas la motivation  de dépenser encore du temps et de l’énergie pour trier vos vêtements de la saison en cours.

 

Étape 2 : Tout sortir de l’armoire

Sortez de votre penderie TOUS les vêtements de la catégorie que vous avez décidé de trier. Si ce sont les vestes par exemple, allez chercher toutes vos vestes dans tout votre logement, y compris celles qui sont cachées au fond d’une valise, stockées au-dessus de l’armoire, entreposées dans un carton…

L’idée est de procéder au tri de cette catégorie en une seule fois. En rassemblant toutes vos affaires en un seul endroit, vous pourrez vous rendre compte si vous avez des doublons ou des manques. Cette étape est importante car elle permet de prendre conscience de la quantité de vêtements dont on dispose.

 

Photo : pétillantes

 

N’allez tout de même pas chercher ceux qui sont dans le panier à linge sale ! Nous nous en occuperons à la toute fin. Mais s’il est quasiment vide au moment du tri, c’est un plus !

Ne mettez pas vos vêtements à trier par terre, mettez-les plutôt sur le lit ou bien sur le canapé si c’est plus pratique pour vous. L’idée c’est de ne pas les traiter comme de simples morceaux de tissus. Ce sont vos alliés : ils vous habillent, vous font sentir plus forte, plus assurée. Bref prenez-en soin et pour cette raison, évitez de les entasser au sol.

 

Étape 3 : Faire un brin de ménage

Profitez donc de cette occasion que votre armoire, vos tiroirs, vos étagères sont vides pour passer un coup d’aspirateur pour éliminer la poussière.

Récupérez tout ce qui se cachait dans votre armoire sans y être à sa place (les boutons de rechange, des vieilles étiquettes, toutes les petites babioles qui sont tombées de vos poches…) et mettez-les dans une boite à part. Vous vous occuperez de ranger le contenu de cette boite plus tard.

Profitez-en également pour vous débarrasser des cintres cassés mais aussi de tous les cintres de pressing en métal qui abiment vos vêtements. S’ils sont en bon état, au lieu de les jeter, ramenez-les à votre pressing pour qu’ils soient réutilisés.

 

Photo : You Make Fashion

 

Étape 4 : Faire des piles

A présent on s’attaque au tri à proprement parler ! L’objectif et de répartir tous vos vêtements dans une des 4 piles : A garder, A donner, A réparer / nettoyer / customiser,  A réexaminer plus tard. Matérialisez chaque pile par un carton ou un sac dans lequel vous placerez les vêtements.

Prenez chaque vêtement un par un et décidez dans quelle pile vous allez le poser. Pour vous aider à déterminer dans quelle pile le vêtement doit aller, vous pouvez aller lire cet article qui vous aidera à y voir plus clair sur les vêtements à éliminer et ceux à garder.

N’hésitez pas à essayer un vêtement si vous avez un doute. Une pièce peut vous plaire vue sur un cintre mais, une fois portée, vous réaliserez qu’elle ne vous va plus ou ne vous plait plus. Essayez donc votre vêtement devant un miroir avant de décider de son sort. Demandez-vous si la coupe vous va (encore), si le vêtement vous correspond toujours, si vous aurez des occasions de le (re)porter…

Soyez aussi attentive aux émotions que le vêtement éveille en vous, si vous ressentez des émotions positives comme de la joie, de la confiance, du bien-être : gardez-le. Si au contraire vous vous sentez oppressée, mal à l’aise, en colère, triste… donnez-le ! Ne négligez pas les émotions liées aux vêtements, vos émotions ne mentent pas.

 

Photo : Style and the city

 

  • A donner : placez dans cette pile tous les vêtements qui ne sont plus mettables, qui ne vous plaisent pas ou plus, qui sont trop grands, trop petits, etc. Les vieilleries, les jamais portés, les cadeaux pas à votre goût, ceux qui ont encore leur étiquette… Ceux qui éveillent des émotions négatives…

 

  • A réparer / nettoyer / customiser : placez dans cette catégorie tous ceux qui sont encore à votre goût et votre style, qui sont en bon état mais qui ont besoin d’une retouche, ou d’un tour au pressing. Placez également dans cette pile les vêtements que vous prévoyez de customiser mais que vous ne portez pas en l’état.

 

  • A garder : Cette pile doit contenir tous vos vêtements en bon état, à votre taille, que vous aimez vraiment, que vous portez avec plaisir.

 

  • A réexaminer plus tard : Si vous avez un doute sur un vêtement, vous pouvez le placer dans cette pile, mais attention tout de même à ne pas profiter de cette pile pour faire le tri à moitié ! Il ne devrait y avoir dans cette catégorie qu’une minorité de pièces par rapport aux autres catégories. L’essentiel des vêtements devrait être réparti dans une des 3 autres catégories (à garder, à donner, à réparer).

 

  • Joker : Cette pile est à utiliser uniquement si votre poids fait régulièrement le yoyo et que vous savez que vous avez besoin de gérer plusieurs tailles de vêtements dans votre penderie. Mettez ici tous les vêtements à garder, c’est à dire ceux que vous pourriez mettre tout de suite avec plaisir s’ils étaient à votre taille du moment. Si un vêtement trop grand / trop petit est à donner ou à réparer, mettez le tout de suite dans la pile adéquate.

 

Étape 5 : Ranger

Une fois que votre tri est terminé, il est temps de ranger chaque pile à sa place.

  • Les vêtements à donner

C’est la première pile à traiter : profitez de l’élan de rangement dans lequel vous êtes et mettez-les tout de suite dans des sacs que vous fermez et que vous ne rouvrez plus ! Faites-les sortir de chez vous tout de suite pour ne pas risquer de changer d’avis.

Vous pouvez les déposer dans des containers prévus à cet effet, ou bien à des associations comme Emmaüs.

La tentation est parfois grande de les vendre, mais posez-vous bien la question : avez-vous du temps et de l’énergie à y consacrer ?

Pour vendre un vêtement en ligne il faut :

  • prendre des photos qui mettent le vêtement en valeur
  • faire un descriptif
  • mettre l’annonce en ligne
  • suivre la vente et répondre aux questions éventuelles
  • lorsque la vente est faite, il faut faire le paquet
  • aller à la poste pour l’envoyer

Est-ce que le gain monétaire éventuel vaut le coup par rapport à l’investissement en temps et en énergie ? La question est la même si vous décidez de passer par un vide-dressing ou un vide-grenier.

En plus, tout le temps que vos vêtements seront en vente, ils seront toujours chez vous, occupant de la place (pas dans votre armoire, certes, mais quand même !).

Bref, vous l’aurez compris, ce n’est pas la solution que je préconise. Vous gagnerez bien plus en temps, en sérénité, en espace libéré chez vous si vous donnez ces vêtements. Une option intermédiaire, c’est le dépôt vente (le vêtement est en vente mais hors de chez vous) mais cela ne vaut généralement que pour les vêtements de marque en excellent état.

 

Photo : Les éclaireuses

 

  • Les vêtements à réparer / nettoyer / customiser

Mettez tous ceux qui doivent aller au pressing dans un sac devant la porte d’entrée. Occupez-vous en au plus vite. Si jamais vous voyez que vous trainez à vous en occuper, il faudra peut-être prendre conscience que vous n’avez pas de motivation pour porter ces vêtements et donc il faudra sans doute penser à les donner.

Ou peut être que vous pouvez tenter de les laver vous même (à la main ou à la machine, programme délicat) ? Vous avez peur qu’il soit abimé et ne soit plus portable… mais vous ne le portez déjà pas puisqu’il est sale ! Donc au pire : un vêtement que vous ne portez pas passe de la pile « pressing » à la pile « à donner ». Au mieux : votre vêtement supporte le lavage maison et vous récupérez un vêtement portable sans être passé au pressing, et en plus vous savez que la prochaine fois aussi vous pourrez le laver vous-même !

Si vous êtes une couturière motivée, mettez tous les vêtements à réparer / customiser dans votre coin couture, faciles d’accès pour pouvoir les traiter au fur et à mesure de votre temps libre et de vos envies. Si la couture ce n’est pas votre truc, trouvez quelqu’un pour faire les retouches (une amie couturière ou une professionnelle). Comme pour les vêtements du pressing, si vous voyez que vous trainez la patte pour vous en occuper, c’est peut-être tout simplement que vous n’avez pas vraiment envie de les porter et dans ce cas-là, donnez-les !

 

  • Les vêtements à garder

Les vêtements de cette pile sont les seuls à remettre dans votre armoire ! Consultez cet article pour savoir comment les organiser.

 

  • Les vêtements à réexaminer plus tard

Rangez cette pile hors de votre vue. Si vous ressentez l’envie de porter un de ces vêtements, allez le chercher et faites-vous plaisir. En revanche si vous constatez que vous n’y pensez plus et que ces vêtements ne vous manquent pas, vous pouvez penser à les donner.

 

  • La pile Joker

Cette pile est également à ranger hors de votre vue. N’allez y prendre des vêtements que si votre poids a changé et que vous en ressentez le besoin. Pensez à ce moment-là à faire sortir de votre armoire les vêtements qui ne sont plus à votre taille.

L’idée n’est pas de réintégrer cette pile petit à petit dans votre garde-robe mais bien d’opérer une rotation régulière pour que vous n’ayez que des vêtements à votre taille dans votre armoire à un moment donné.

 

Étape 6 : Continuer sur sa lancée

Les 5 étapes décrites sont bien évidemment à effectuer pour chaque catégorie de vêtements, sans oublier les chaussures, les sacs, les accessoires…

Gardez votre motivation, et étalez votre tri sur plusieurs jours si nécessaire.

Pensez également à appliquer le tri aux vêtements qui se trouvent dans votre panier à linge sale ou dans le linge à repasser. Traitez ces 2 piles à part au fur et à mesure que vous faites votre lessive ou votre repassage. Chaque fois que vous prenez un vêtement dans une des ces piles, posez vous la question : est-ce que c’est un vêtement à garder, à donner, à réparer/customiser / à réexaminer plus tard.

S’il y a des vêtements à donner ou à ranger hors de vue dans le panier à linge sale, prenez tout de même le temps de les laver avant.

 

 

Comme vous pouvez le constater, et comme vous allez sûrement l’expérimenter, la pile des vêtements à donner est rarement complète du premier coup ! Il est fréquent qu’on y ajoute des pièces au fil de l’eau.

Il n’y a aucun souci avec ça. Si votre tri n’est pas totalement fini du premier coup, ne vous culpabilisez pas. Les vêtements peuvent être chargés de beaucoup d’affectif et il faut parfois un peu de temps pour prendre conscience que tel ou tel vêtement doit quitter notre dressing.

Ne vous mettez pas la pression, allez-y à votre rythme. L’objectif est de vous alléger, de vous sentir mieux, de vous faciliter les matins, bref de vous rendre la vie plus belle !

N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous avez réussi à éliminer et comment vous vous sentez après ce grand ménage !

Laisser un commentaire 0 commentaires